14 février 2018

Percy Prado, ''Made in FC Nantes''

Académie

Percy PRADO fréquente le Centre Sportif de la Jonelière depuis une quinzaine d'années. Formé au sein de la Maison Jaune, le jeune défenseur orginaire de Lima au Pérou a choisi le FC Nantes pour grandir et se former depuis l'âge de 6 ans au métier de footballeur. fcnantes.com vous propose de faire plus ample connaissance avec Percy PRADO à travers un second volet "Made in FC Nantes''.

Le début des sacrifices...

"En pré-formation, le rythme est plus élevé. On va dire qu'on débute notre apprentissage du métier de footballeur. A la base, on vient pour s'amuser et se dépenser. On ne se dit pas qu'on peut faire du football notre métier. La pré-formation, c'est déjà plus sérieux. On s'entraîne toute la semaine en vue du match du week-end. Ce n'est déjà plus le même rythme. On ne peut plus suivre les amis dans la vie de tous les jours. C'est un peu le début des sacrifices. En grandissant, on se rend aussi compte de ses qualités. On se sent à l'aise sur le terrain. On franchit des étapes. Les choses se concrétisent dans ta tête. Ça devient plus clair. On s'imagine plus facilement devenir footballeur. Et puis, j'avais la chance d'évoluer avec la génération 96, une très bonne génération !"

Le petit "Maradona"

"J'ai démarré au milieu du terrain. Le petit "Maradona" ? J'avais pas le souvenir de ce surnom ! (rires) Il devait venir de mes coaches ! C'est vrai que j'adore toucher le ballon. Quand tu joues au milieu, le ballon passe forcément par toi. J'adorais ça ! Mais j'étais surtout bon à la récupération. Ce poste me convenait bien. Aujourd'hui, je me considère comme un joueur polyvalent. J'ai même joué en défense centrale malgré ma taille. Je m'imprime du poste. J'évolue à présent au poste d'arrière latéral. Je m'adapte très bien même si j'apprends encore."

La tournée en Angleterre

"On avait 14/15 ans. Une très belle découverte. Rien que le petit-déjeuner nous changeait ! Et puis, bien sûr, on découvrait aussi le football anglais. Dans l'impact, c'était différent du championnat local. Je me souviens qu'ils s'entraînaient sur des terrains très gras, presque boueux ! A titre personnel, c'était aussi enrichissant car c'est la première fois que je partais en Angleterre. Une super expérience !"

Le Centre de Formation

"L'entrée au Centre de Formation s'est faite naturellement. Avec un groupe de personnes que j'avais l'habitude de côtoyer depuis mes 6 ans. C'était la suite logique des choses. Je n'avais pas d'appréhension particulière. Aujourd'hui, on va pas dire que ça me manque, mais j'en garde vraiment de grands et bons souvenirs. J'ai notamment vu partir des joueurs que j'appréciais beaucoup, et avec lesquels nous sommes devenus de vrais amis."

Sur le terrain...

"J'ai évolué mes deux premières années en U17 Nationaux avec le coach Samuel Fenillat. Je me souviens notamment avoir participé pour la première fois au Tournoi de Montaigu. Je reste marqué par cette foule et surtout les jeunes fans qui nous sollicitaient pour obtenir des autographes. C'était nouveau ! On est personne en fait, et ces petits se voyaient à travers nous. A 17 ans, on n'a pourtant rien fait, mais ils étaient heureux. Par contre, sur le terrain, nous avions rapidement été éliminés...

Avec la génération U17 de 1996, nous avions gagné le championnat et nous avions participé aux play-off. En U19, nous sommes allés jusqu'en quart de finale en Coupe Gambardella. Nous avions également participé à la phase finale du championnat avec une finale malheureusement perdue face au Stade de Reims (4-1, juin 2015).

Mes débuts en CFA étaient difficiles, même frustrants. Je n'étais pas souvent dans le groupe. Certains joueurs méritaient certainement plus que moi. Il y avait de la concurrence avec Najib Gandi, Valentin Rongier, Abdoulaye Touré... Il y avait du monde au milieu de terrain ! On en a la preuve aujourd'hui. Je pense que j'étais impatient d'arriver en haut. Il faut savoir accepter les choses dans le football. J'ai ainsi alterné avec le groupe U19 avec lesquels nous avons réussi une superbe saison. J'ai ainsi repris confiance en moi."

Les pros...

"J'ai participé à mon premier entraînement avec les pros lors de ma première année en U19. C'était avec le coach Michel Der Zakarian. Il m'avait sollicité avec deux autres joueurs. J'avais sans doute été récompensé de mes performances. Je me souviens d'une séance très intense et très exigeante. Encore plus qu'en équipes de jeunes où nous mettons peut-être moins d'exigence dans nos passes, nos contrôles. Il fallait donc s'adapter très vite pour ne pas être largué ! J'ai en tout cas été mis à l'aise rapidement. Cette année encore, j'ai eu la chance de m'entraîner avec le nouveau groupe coaché par Claudio Ranieri. Dès l'échauffement, on mesure l'intensité demandée. A travers les jeux aussi. C'est court, mais intense ! Il n'y a pas une minute de répit. Nous sommes tout le temps en mouvement, dans la sollicitation du ballon, jeu rapide, contrôle passe. Pas le temps de dribbler ! C'est enrichissant ! J'ai hâte d'y retourner, mais il ne faut pas brûler les étapes. Il faut travailler et être patient. J'ai encore des choses à apprendre, forcément. Si je le mérite, je pourrai aller en haut."

Repères :

- Percy PRADO, joueur de National 3 au FC Nantes
- Né à Lima au Pérou
- Poste : arrière latéral
- Arrivée au club à l'âge de 6 ans
- Premier coach : Stephen SILVA
- Taille : 1,73m / poids : 70 kg
- Pied fort : le droit
- Première licence de footballeur : FC Nantes
- Au FC Nantes depuis 2002


+ d'infos :

Made in FC Nantes : Percy Prado, Inca à part >>