8 mars 2018

''Le travail comme seul remède''

Claudio Ranieri

Bien conscient que son équipe est en manque de résultats avant la réception de Troyes, Claudio Ranieri insiste sur les qualités indéniables de son groupe. "On doit rester tranquilles et travailler comme on le fait", résume le technicien.

Avez-vous digéré la fin de match à Marseille ?
Claudio Ranieri :
Oui, ça a été digéré immédiatement. On a fait un grand match mais on voit aussi qu'on touche le ballon de la main... C'est normal de vouloir gagner. C'est une période où rien ne va bien. On doit rester tranquilles et travailler comme on le fait. Je ne connais que le travail comme remède.
L'ambiance est bonne, le groupe est bon. Je sais que nous sommes derniers sur la phase retour avec seulement 7 points. Troyes a fait deux victoires et un match nul. Nous avons fait une seule victoire et quatre matches nuls. Ce sera un match très difficile, face à une équipe compacte qui joue en contre-attaque comme Amiens. Il faudra être attentifs et concentrés.

Troyes comme Nantes a le moins la possession de balle...
Claudio Ranieri :
Je le répète, ce n'est pas important de garder le ballon. C'est important de marquer des buts. On peut faire une bonne action en gardant le ballon, mais sur une seule minute, on peut marquer. La différence est là.
Si j'ai une équipe qui a l'habitude de garder le ballon, d'attendre... je joue comme ça. Si mon équipe joue vite vers l'avant, c'est ce que je dois faire. Si je l'oblige à attendre, ce n'est pas bon. Un entraîneur doit faire le meilleur pour ses joueurs.

Comment vivez-vous les critiques ?
Claudio Ranieri :
Simplement je ne les lis pas. Je suis concentré sur mon travail. Je suis le plus critique du monde. J'essaie de faire le maximum avec mon équipe. Je laisse les autres faire leur travail. Donc, tant que je n'en ai pas connaissance, je suis tranquille.

En deuxième mi-temps, à Marseille, vous avez reculé...
Claudio Ranieri :
C'est naturel. L'adversaire perd et doit faire quelque chose de plus. Je pense que physiquement, on coure plus que les autres. Mais ça dépend de l'équilibre entre le physique et la tactique.

Face à Troyes, faut-il s'attendre au même match que face à Amiens ?
Claudio Ranieri :
Je pense que ce sera le même match. Troyes sera très bas, concentré, à l'attente de contres.

Qu'attendez-vous de votre jeu dans les couloirs ?
Claudio Ranieri :
J'en attends beaucoup de centres, défendre correctement, dribbler, et si possible marquer des buts. Nous faisons le maximum.
Je suis très content quand mes joueurs me donnent 100% de leur possibilités. Aujourd'hui, 100% des joueurs donnent leur maximum.

Le début de match sera une clé face à Troyes ?
Claudio Ranieri :
Je pense que beaucoup de choses feront la différence : la tactique, la volonté de mes joueurs, la volonté de marquer des buts, les occasions, l'attention sur les contre-attaques.

Nantes peine à retrouver la victoire en 2018...
Claudio Ranieri :
A Marseille, nous avons 4 occasions de buts. Quand un entraîneur voit autant d'occasions, il est content. Je sais que nous avons gagné beaucoup de matches 1-0 en début de saison. Mais à chaque fois, nous avons une occasion. C'est le football. Aujourd'hui, on joue mieux, mais on ne prend rien. Il faut rester tranquille, ça va payer. La réussite ? Il faut se battre pour l'avoir. Quand l'équipe lutte et qu'elle encaisse un but à la 94', il faut continuer à lutter.


FC Nantes - ESTAC Troyes

29ème journée de Ligue 1 Conforama
Samedi 10 mars 2018, 20h - Stade de la Beaujoire


Par F.C. & J.J.