10 mars 2018

Un hommage dans la victoire

FCN - ESTAC : 1-0 (0-0)

Au bout du suspens et dans un contexte forcément lourd avec la disparition la veille de Dag', Nantes s'est imposé face à Troyes grâce à un but d'Emiliano Sala, bien servi par Léo Dubois (86'). Face à une formation troyenne très regroupée, venue poser des problèmes aux Canaris, il aura fallu être patient. Mais cela valait la peine : Nantes, au bénéfice des autres résultats, reprend la 5ème place au classement.

L'ambiance était forcément pesante, lourde, spéciale. Au lendemain de la disparition de Philippe Daguillon, kiné emblématique de la Maison Jaune. Les hommages, par le club et les supporters, se succédaient. La peine reste la même.
Dans ce contexte, difficile de démarrer un match de football. Surtout face à un adversaire qui se bat pour sa survie en Ligue 1.

Dès l'entame de match, Nantes semblait emprunt, gêné par le pressing haut des Troyens. Un pressing qui durerait un peu plus de trente minutes. "Nous n'avons pas été bons en première période, résumait Claudio Ranieri à l'issue de la rencontre. C'était mieux en deuxième, où j'ai demandé à mes joueurs de jouer vite, calmement."
De fait, la première mi-temps restait verrouillée entre deux formations d'abord solides, et trop timorées pour prendre des risques offensifs. Deux éclairs venaient toutefois donner une peu d'espoir. Emiliano Sala plaçait une tête à la réception d'un centre de la gauche, mais Erwin Zelazny, bien placé, captait (21'). La réponse troyenne intervenait immédiatement sur un centre d'Adama Niane, repris au premier poteau d'une tête de Nivet, sur le montant (22'). Juste avant la pause, Chidozie Awaziem reprenait juste à côté un corner relayé au premier poteau (45+1').

Au retour des vestiaires, les Canaris semblaient effectivement plus posés dans leur jeu et leurs choix. Mais il fallait attendre la 58' pour voir une frappe d'Emiliano Sala manquer de peu le cadre. Troyes n'aurait plus rien offensivement. Mais Nantes devait encore trouver la faille dans la muraille qui était érigée. Abdoulaye Touré, entré en jeu à la pause, voyait son tir détourné (61') et Valentin Rongier ne cadrait pas (65').
Le salut des joueurs de Claudio Ranieri intervenait sur un centre de Léo Dubois qui trouvait Emiliano Sala pour une tête hors de portée du portier troyen : 1-0 (86'). La Beaujoire exultait, libérée.

Nantes enregistrait enfin son premier succès de l'année devant son public. Et comme un signe fort, reprenait la cinquième place au classement. Une belle manière aussi de dire "au revoir" à un monument de ce club, une belle personne.

Prochain rendez-vous pour les Canaris dimanche 18 mars, à 15h, sur la pelouse de Metz.


La fiche technique

FC Nantes - ESTAC Troyes : 1-0 (0-0)

29ème journée de Ligue 1 Conforama
Samedi 10 mars 2018, 20h
Stade de la Beaujoire - 17 776 spectateurs

Arbitre : Jérôme BRISARD

But
Sala (86')

FC Nantes
Tatarusanu - Dubois (c), Awaziem, Diego Carlos, Lima - Krhin, Girotto (Touré, 46') - Bammou (El Ghanassy, 68'), Rongier, Thomasson (Iloki, 78') - Sala
Remplaçants : Dupé, Djidji, Iloki, Kacaniklic, El Ghanassy, Touré, Ngom.
Entraîneur : Claudio Ranieri

ESTAC Troyes
Zelazny - Deplagne, Vizcarrondo, Herelle, Obiang - Bellugou, Walter - Grandsir, Nivet (Khaoui, 63'), Pelé (Ben Saada, 83') - Niane (Suk, 71')
Remplaçants : Samassa, Cordoval, Giraudon, Azamoum, Khaoui, Suk, Ben Saada
Entraîneur : Jean-Louis Garcia

Avertissement
Walter (7')


Par F.C.