19 avril 2018

''C'est peut-être notre chance''

Valentin Rongier

A deux jours du derby face à Rennes, Valentin Rongier s'est présenté devant les journalistes pour évoquer une rencontre décisive pour se relancer dans la course à l'Europe.

La dernière victoire du FC Nantes face à Rennes remonte à 2013…

Valentin Rongier : Ca fait un bon moment qu’on n’a pas gagné contre Rennes. On aimerait bien mettre fin à cette série parce que personne n’aime les séries négatives. Même si on a parfois manqué de réussite, c’est vrai que sur les dernières années, c’est eux qui ont le dessus.

Les Rennais vous étaient rentrés dedans au match aller…

Valentin Rongier : Oui, ils avaient bien entamé la rencontre, mieux que nous surement. Même si on avait bien réagi, c’était un petit peu plus compliqué une fois qu’on était à 10. Dans l’ensemble on avait fait un bon match mais, vendredi, il faudra mieux rentrer dans la rencontre qu’au match aller, c’est certain.

Nantes-Rennes, est-ce un match que tu coches ?

Valentin Rongier : C’est toujours des bons matches à jouer. Il y a toujours plus d’engouement autour des derbies, que ce soit au niveau du foot ou des supporters. Cette fois-ci, le match a surtout beaucoup d’importance au niveau comptable puisqu’on arrive en fin de saison et qu’ils ne sont pas loin devant nous. C’est un match avec beaucoup d’enjeux.

Vous êtes en difficulté dans le jeu et au niveau comptable et pourtant vous n’êtes pas totalement décrochés. Tu y vois un signe ?

Valentin Rongier : Quand on regarde les saisons précédentes, si on avait fait une série comme celle-ci on serait surement plus largués qu’on ne l’est aujourd’hui dans la course à l’Europe. C’est peut-être notre chance, il faut qu’on la saisisse. On laisse passer des opportunités depuis quelques matches maintenant… Si on n’est pas largués pour l’instant, au bout d’un moment on va l’être et ce sera trop tard.

Crois-tu que, sur un match, vous allez pouvoir élever votre niveau de jeu d’un seul coup ?

Valentin Rongier : Je ne sais pas mais, si on arrive à être solides défensivement et à ne pas encaisser de but, on est sûr de prendre au moins un point. Après, généralement, on marque des buts. Il y a très peu de matches où on ne marque pas. Il faudrait vraiment qu’on retrouve cette solidité-là parce qu’on sait qu’ils ont beaucoup d’atouts offensifs. Si on arrive à ne pas encaisser de buts, ce sera une belle opportunité de gagner le match.

Ressentez-vous une usure avec la fin du championnat ?

Valentin Rongier : Non, il n’y a pas d’usure particulière. Il y a eu quelques pépins physiques avec René (Krhin) et Diego (Carlos) pendant le dernier match. A chaque match on court plus que les adversaires et c’est ça qui est regrettable. Si on était cramés, on pourrait dire qu’on commence à fatiguer et que les résultats s’en ressentent. Là, il s’agit plus de faire les efforts ensemble comme on le faisait en début de saison.

La course à l’Europe est-elle aujourd’hui un objectif ou un bonus en fin de saison ?

Valentin Rongier : C’est une question compliquée. Forcément, on y pense parce qu’on est des compétiteurs et ce serait bien pour nous, pour le club, pour les supporters, ça permettrait au club de franchir un cap. Après, on est lucides et, en faisant une deuxième partie de saison comme la nôtre, même si on n’est pas largués, c’est difficile de prétendre à quelque chose. On est encore là et jusqu’au bout, on ne lâchera rien.

 

La fiche et les stats de Valentin RONGIER


FC Nantes - Stade Rennais

34ème journée de Ligue 1 Conforama
Vendredi 20 avril 2018, 19h30 - Stade de la Beaujoire


Par L.R. & J.J.