14 mai 2018

La réaction de Pierre Aristouy

N3 : FC Nantes - Vertou (2-0)

Après la victoire face à Vertou (2-0), l'équipe réserve du FC Nantes conserve la tête du championnat de National 3. Avant la dernière journée, les Nantais sont en tête avec 2 points d'avance sur Sablé : un nul sur le terrain des Herbiers suffirait aux Jaunes-et-Verts pour accéder en National 2. Retrouvez la réaction du coach nantais, Pierre Aristouy.

C’est un dénouement heureux, le match a basculé de votre côté en fin de match…
C'était un match de fin de saison, avec des moments forts, des moments plus difficiles... Un match à enjeu. Il y a toujours cette difficulté à rester complètement libérés, spontanés quand on joue des matches à fort enjeu dans une fin de saison. Malgré tout, le côté intéressant pour ces jeunes joueurs c'est qu'ils arrivent à maîtriser tout ça pour l'instant.

Cela vous a-t-il facilité la tâche d'ouvrir le score rapidement ?
Paradoxalement, j'ai l'impression que l'ouverture du score rapide nous a mis trop dans le calcul. Effectivement, très vite dans ce match on s'est demandés s'il fallait continuer d'appuyer, d’accélérer... On a traversé quelques périodes difficiles en première mi-temps. La deuxième a été plus maîtrisée. On a pris le dessus et on a réussi à mettre le deuxième but qui nous a permis de mieux finir.

Que faut-il retenir de cette rencontre ?
On retient plein de choses, la victoire bien sûr. Mais dans le cadre de la formation de ces joueurs, on retient aussi la capacité à gérer les émotions dans un match à enjeu. Pour les plus jeunes, ce sont les premiers matches disputés avec la possibilité d'accéder à l'étage supérieur. Il faut apprendre à maîtriser tout ça.

Comment abordez-vous cette dernière semaine de la saison qui va se terminer par un match décisif ?
On va en parler dès ce lundi à l'entraînement. Il faut éviter de trop faire de calculs. On ne va pas demander à des joueurs de 19-20ans d'aller jouer un match en se disant qu'on y va pour faire un nul. C'est envisageable avec des garçons qui ont plus d'expérience. Pour nous, il faudra aller jouer le match pour le gagner.

Par J.J.