10 octobre 2018

Une journée à Bordeaux...

inside supporters

Plus de 500 fans du FC Nantes étaient à Bordeaux, ce Dimanche 7 octobre 2018, pour soutenir leur équipe dans le derby de l'atlantique. La newsroom* du FC Nantes était du voyage. Récit.

8h, dimanche matin. Le ciel est gris. Une fine pluie s'abat sur la ville. Nantes dort encore. Enfin, presque. Ils sont une centaine à s'être levés ce matin. La route de La Beaujoire se remplit de tuniques jaunes et vertes. Le FC Nantes joue à l'extérieur. Dans une poignée de minutes, ils partiront pour un périple de 4 heures. 350 km, direction Bordeaux. Au menu, le Derby de l'Atlantique. Parmi eux, Noah, 11 ans, abonné depuis 2 ans en Tribune Loire. Pourtant, c'est son premier déplacement. Cette première, c'est en famille qu'il va la vivre : "On voulait en faire un depuis un petit moment", nous souffle Gwendal, son père. "On a choisi Bordeaux pour la proximité".

Départ du car, la bonne humeur se conjugue aux chants des supporters. "Il nous rend fier d'être Nantais, le muscadet, le muscadet !" retentit à l'intérieur du bus. Le Bordeaux, lui, n'est pas à la fête... Pendant ce temps, certains débriefent le début de saison, d'autres jouent les pronostiqueurs. Le groupe est optimiste !

Sur le bord de la route : "Bienvenue en Gironde". Passé le dernier péage, débute l'escorte policière. Direction le Matmut Atlantique. La pression monte, l'excitation aussi. Les chants se font plus intenses. Mathys et Julian donnent de la voix. Les deux supporters, d'une vingtaine d'années, se sont rencontrés à Rennes, la saison dernière. "C'était notre premier déplacement", souligne le premier. Depuis, il y a eu Lyon, Angers et maintenant Bordeaux. "A chaque fois que je fais un déplacement, on perd", rigole le second. Pourtant, ils en redemandent toujours. Qu'importe le résultat. "Ce que je préfère c'est l'ambiance, la folie", répond Mathys. Et son voisin de poursuivre : "On vient pour partager un moment, un voyage avec des gens qui ont la même passion et qui viennent encourager l'équipe".

Comme eux, plus de 500 fans du FC Nantes ont garni, dimanche après-midi, le parcage visiteur d'un stade clairsemé. Parmi eux, les groupes de supporters Activ Nantes et la Brigade Loire qui retrouvait, avec bonheur, son capo, Romain Gaudin. Bref, du beau monde pour une belle affiche : "Ce n'est pas vraiment un match comme les autres. C'est un derby, ça respire quelque chose", poursuivent les deux passionnés, eux aussi abonnés en Loire et en Erdre. "Et puis, il y a la rivalité". Malgré la défaite, "encore une en déplacement" pour Julian, les supporters ont donné, comme à leur habitude, de la voix tout au long du match. Noah et son père, qui auraient préféré une autre fin, ne regrettaient pas non plus d'être venus. "On en fera d'autres. On attrape vite le virus...", sourit Gwendal, avant de remonter dans le car. Tous seront sans doute du déplacement à Rennes, début novembre. Mais avant, retour à la maison. Il est 10 heures passé quand nous arrivons à La Beaujoire. Il ne pleut plus, ce dimanche soir. Nantes, par contre, s'apprête à s'endormir...


*Reportage réalisé par la NewsRoom du FC Nantes, en partenariat avec les étudiants d'Audencia SciencesCom.