7 janvier 2019

''Un grand challenge''

Vahid Halilhodzic

Au lendemain de la qualification en Coupe de France face à Châteauroux (4-1), Vahid Halilhodzic avait déjà rendez-vous avec les médias pour évoquer la rencontre de ce mardi (19h) entre le FC Nantes et le Montpellier HSC, en match en retard de la 18ème journée de Ligue 1 Conforama. L'entraîneur nantais a évoqué la succession de matches qui attend ses joueurs en janvier et l'adversaire de la semaine contre qui il s'attend à un tout autre match qu'en Coupe de la Ligue BKT (victoire 0-3).

Pouvez-vous faire un point sur l'infirmerie après ce premier match de l'année 2019 ?

Vahid Halilhodzic : Rene Krhin a été touché à la cheville pendant le match. Il suit donc un programme d'entraînement spécial. Il a un peu couru dimanche matin mais on verra ce lundi s'il sera dans le groupe ou non contre Montpellier.
La situation de Gabriel Boschilia évolue vers le mieux. Il doit faire une échographie de contrôle pour voir s'il peut s'entraîner normalement avec nous.
Enfin, Elie Youan a une petite fracture qui le gêne. Il doit passer des examens de contrôle. C'est dommage parce qu'il aurait pu jouer avec nous ce week-end en Coupe de France.

Le mois de janvier va être très chargé. Est-ce un mois charnière pour la saison du FC Nantes ?

Vahid Halilhodzic : Le mois de janvier va donner beaucoup de réponses sur la valeur de cette équipe. Ce sera costaud avec encore 6 matches à jouer. Il faut savoir gérer cette situation. On aura besoin de qualité et de quantité dans l'effectif pour cette période. A la fin du mois, on aura beaucoup de réponses. On verra si on peut faire quelque chose de plus ou si on va rester dans la morosité de la deuxième partie de tableau.

L'enchaînement des matches est-il difficile à gérer pour un coach ?

Vahid Halilhodzic : La qualité de la récupération sera hyper importante. On a un staff médical qui est compétent et complémentaire. Ils sont très investis et engagés auprès du groupe. Notre effectif est restreint. En ce moment, on a avec nous 4 ou 5 jeunes dans le groupe. S'il n'y a pas de blessure, ça ira. Mais s'il y en a, je serai obligé de faire appel à eux sans les avoir testés. J'aurais aimé faire jouer Abdoul-Kader Bamba en Coupe de France pour savoir si je pouvais faire appel à lui en cas de besoin en janvier.

On vous a vu jouer à Paris et contre Châteauroux dans un système avec 3 défenseurs centraux…

Vahid Halilhodzic : Avec les absences de Waris Majeed, Gabriel Boschilia et Enock Kwateng, je devais revoir mon système pour affronter Châteauroux donc j'ai réorganisé l'équipe. Contre le Paris Saint-Germain, j'ai composé avec les joueurs les plus en forme et ça a failli marcher. Ce n'est pas un système que je vais utiliser à chaque fois. Ça dépend de beaucoup de choses : des joueurs disponibles, de la forme du moment, de l'adversaire…

Comment faire pour maintenir tous les joueurs, y compris ceux qui jouent moins, concernés ?

Vahid Halilhodzic : Il y a un travail à mener avec tous les joueurs et surtout avec ceux qui jouent moins. C'est la meilleure façon de maintenir tout le monde concerné. Je suis proche de mes joueurs. J'aime travailler avec ceux qui ont envie de progresser et de travailler. Depuis mon arrivée, j'ai utilisé 25 joueurs différents. Mais vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde. Certains s'entraînent comme des fous et ne sont même pas sur la feuille de match. J'essaye de les convaincre de continuer à travailler pour attendre leur chance.

Avez-vous regardé le match perdu de Montpellier en Coupe de France face à l'Entente Sannois Saint-Gratien (1-0) ?

Vahid Halilhodzic : J'ai regardé la fin du match. Cela prouve que la Coupe de France, ce n'est jamais facile. Mais je pense qu'on aura affaire à une équipe différente donc je me suis surtout concentré sur leurs autres matches.

Votre match de Coupe de la Ligue BKT peut-il servir de référence ?

Vahid Halilhodzic : Je ne pense pas non plus. Michel Der Zakarian ne va pas laisser traîner les choses comme ça. C'est un gagneur, il va tout faire pour que son équipe prenne sa revanche mardi. Il va remobiliser ses joueurs et leur demander de produire un match d'exception contre nous. Je m'attends à un match très costaud.

Que faudra-t-il surveiller particulièrement chez cette équipe de Montpellier ?

Vahid Halilhodzic : C'est une bonne équipe avec de bons joueurs. Ils ont Vitorino Hilton qui est un phénomène. À 41 ans, il sort, il anticipe et il relance des deux pieds. C'est un patron qui a une influence énorme sur l'équipe.
Leur autre point fort c'est que tout le monde défend en bloc. Les trois attaquants sont les premiers défenseurs. L'équipe a cet état d'esprit. Ils ont également un très bon gardien. Ce n'est pas un hasard s'ils ont la deuxième meilleure défense du championnat. Le match de mardi sera un grand challenge pour nous.


FC Nantes - Montpellier HSC

18ème journée de Ligue 1 Conforama
Mardi 8 janvier 2019 à 19h
Stade de la Beaujoire

Par J.J. & L.R.