5 février 2019

Nantes se qualifie avec la manière

FCN - TFC : 2-0 (2-0)

Trois jours après avoir obtenu sa qualification sur la pelouse de Sannois Saint-Gratien, les Canaris ont à nouveau obtenu leur billet pour le tour suivant - en quart de finale - face à Toulouse. Le score était tenu dès la première période, grâce à des réalisations de Kalifa Coulibaly (9') et Anthony Limbombe (41'). Retour au championnat, dès dimanche, avec la réception de Nîmes.

Si l'horaire et la météo avaient rendu le rendez-vous difficilement tenable, les quelques 9 000 supporters venus pour ce 8ème de finale ont dû apprécier le spectacle. "On a fait un bon match, félicitait Vahid Halilhodzic au terme de la rencontre. J'espère que les spectateurs ont profité d'un match plaisant."

De fait Nantes et Toulouse se sont livrés à un match ouvert. Passées les quelques premières minutes, les Canaris se libéraient du pressing haut tenté par les joueurs d'Alain Casanova pour aller défier leurs lignes défensives.
Gabriel Boschilia était servi d'une lumineuses passes dans la profondeur par Abdoulaye Touré, mais se heurtait à la sortie de Goicoechea (8'). Ce n'était que partie remise, puisque dans la minute qui suivait, Kalifa Coulibaly trouvait le chemin des filets d'une tête à la retombée d'un coup franc de Lucas Lima : 1-0 (9').

L'ouverture du score nantaise n'était pas un accident, mais bien le symptôme d'une nette domination des Canaris, à l'image des parades salvatrices de Goicoechea face à Andrei Girotto (13') et Anthony Limbombe (16').
Andrei Girotto (17') et Gabriel Boschilia (22') étaient tout proches de mettre les Jaunes à l'abri.
Passée la demi-heure de jeu, Toulouse sortait un peu de sa moitié de terrain, mais se heurtait à une défense solide. Et c'est le moment que choisissais Anthony Limbombe pour donner un avantage décisif à ses couleurs. Recevant le ballon à l'angle gauche de la surface, l'attaquant éliminait deux adversaires avant de placer une frappe puissante du gauche - contrée - pour tromper Goicoechea : 2-0 (41').

Si Toulouse se rebiffait obligeant Ciprian Tatarusanu à une parade (43'), la réponse nantaise était instantanée, par la tête de Valentin Rongier sur un centre d'Anthony Limbombé (44').

"J'aurais aimé qu'on reste à 1-0 à la mi-temps, concédait Alain Casanova à l'issue de la rencontre. On aurait pu les faire douter en deuxième période."
Mais des doutes, il n'y en aura guère. Dès le retour des vestiaires, Nantes insistait : Anthony Limbombe se voyait privé d'un doublé, pour une position de hors jeu ; Gabriel Boschilia, lancé par Kalifa Coulibaly, trouvait le poteau dans un angle difficile (54') ; Goicoechea était à nouveau décisif sur la frappe lourde à mi-distance d'Abdoulaye Touré (60') puis face à Waris Majeed sur son premier ballon (71').

Mais ce succès, les Canaris le construisait aussi et surtout sur leur solidité défensive. Ciprian Tatarusanu devait quand même s'employer d'un magnifique réflexe face à Sanogo (62').
En toute fin de partie, les occasions se multipliaient encore, mais le score ne bougerait plus. Qu'importe, Nantes tenait sa qualification, et de belle manière !

Prochain rendez-vous pour les Canaris samedi 10 février, à 15h, avec la réception de Nîmes, en championnat.

La feuille de match

FC Nantes - Toulouse FC : 2-0 (2-0)

8e de finale de la Coupe de France
Mardi 5 février 2019, 18h30
Stade de la Beaujoire - 9 141 spectateurs

Arbitre : Jérôme MIGUELGORRY

Buts : Coulibaly (9') et Limbombe (41') pour Nantes

FC Nantes
Tatarusanu - Kwateng, Diego Carlos, Pallois, Lima - Rongier (c), Girotto, Touré (Moutoussamy, 83') - Boschilia (Majeed, 70'), Coulibaly, Limbombe (Eysseric, 75')
Remplaçants : Dupé, Ié, Fabio, Moutoussamy, Eysseric, Majeed, Kolo Muani
Entraîneur : Vahid HALILHODZIC

Toulouse FC
Goicoechea - Moreira, Cahuzac, Shoji, Sylla - Sidibé (Garcia, 84'), Bostock - Jean (Leya Iseka, 77'), Diakité, El Mokeddem (Gradel, 56') - Sanogo
Remplaçants : Reynet, Durmaz, Bessile, Dossevi, Leya Iseka, GradelEntraîneur : Alain CASANOVA

Avertissements
Sidibé (39') pour Toulouse


Par F.C.