13 février 2019

La belle opération nantaise

SMC - FCN : 0-1 (0-0)

Réduits à 10 contre 11 peu après la demi-heure de jeu, les Canaris ont réalisé l'opération parfaite en s'imposant 0-1 sur la pelouse de Caen, en match en retard de la 23ème journée de Ligue 1 Conforama. L'adversaire du soir est désormais à 9 points

C'est une très belle opération réalisée par les joueurs de Vahid Halilhodzic en terre normande. Après la gifle reçue trois jours plus tôt à la Beaujoire face à Nîmes, les Canaris ne comptaient que six longueurs d'avance Yacine Bammou et ses coéquipiers.
Encaissant un but à chacun de leurs déplacements en championnat depuis le 22 décembre, les Jaunes se lançaient dans la partie autour d'une organisation en 3-5-2. L'entame de match nantaise était prometteuse face à une formation normande, en proie au doute après son entrée dans la zone rouge le week-end dernier.

Kalifa Coulibaly imposait sa puissance à droite de la surface pour tester une première fois Samba, le portier caennais (10'). Mais c'est surtout Andrei Girotto qui se montrait le plus dangereux, décalé par Valentin Eysseric devant la surface pour une frappe puissante que Samba détournait (17').
Nantes maîtrisait son sujet et ne laissait que peu d'espace à Caen. Sur une interception haute, Waris Majeed avançait pour servir Valentin Rongier, dons la frappe était encore détournée (28').

La physionomie du match changeait alors du tout au tout après l'exclusion d'Andrei Girotto, averti pour la seconde fois à la 34' minute de jeu. Sans céder à la panique, Nantes s'attachait à conserver son bloc bas, hermétique. Et, sur coup de pied arrêté, les Jaune-et-Vert tentaient leur chance, à l'image des têtes de Diego Carlos (38') ou encore Nicolas Pallois (41').
Caen prenait progressivement possession du ballon. Mais il fallait attendre le retour des vestiaires pour voir une frappe lourde de Diomandé filer juste au-dessus du but de Ciprian Tatarusanu (48').

Le plan de jeu nantais était clair : rester en bloc et fermer les espaces pour empêcher Caen de se montrer dangereux. Et exploiter la moindre opportunité en contre ou sur coup de pied arrêté. Le plan parfait puisque, sur une ouverture de Valentin Rongier, Waris Majeed faisait parler sa vitesse dans la surface adverse, obligeant Djiku à la faute.
Valentin Rongier se chargeait de transformer la sentence, d'un contre-pied : 0-1 (80').

La fin de partie se résumait dès lors à une attaque-défense, sans que Caen ne trouve la faille. Nantes aurait même pu creuser l'écart en toute fin de partie, sur un contre de Charles Traoré qui servait Valentin Rongier pour une frappe détournée en corner par Samba (95').

Cette victoire - au courage - permet au FC Nantes de regagner une place au classement, et surtout de mettre Caen à 9 points. Monaco, barragiste et prochain adversaire des Canaris samedi (20h), est à 8 points.


La feuille de match

SM Caen - FC Nantes : 0-1 (0-0)

23ème journée de Ligue 1 Conforama
Mercredi 13 février 2019, 19h30
Stade Michel d'Ornano - 16 627 spectateurs

Arbitre : Willy DELAJOD

But : Rongier (80' p.) pour Nantes

SM Caen
Samba - Guilbert, Gradit, Djiku, Armougom - Oniangué (c) (Khaoui, 62'), Diomandé, Fajr - Joseph (Ninga, 71'), Beauvue (Crivelli, 69'), Bammou
Remplaçants : Zelazny, Baysse, Sankoh, Khaoui, Mbengue, Ninga, Crivelli
Entraîneur : Fabien MERCADAL

FC Nantes
Tatarusanu - Ié, Diego Carlos, Pallois - Kwateng (Fabio, 92'), Eysseric (Touré, 46'), Girotto, Rongier (c), Traoré - Majeed (Krhin, 84'), Coulibaly
Remplaçants : Dupé, Fabio, Lima, Touré, Krhin, Boschilia, Limbombe
Entraîneur : Vahid HALILHODZIC

Avertissements
Guibert (55'), Diomandé (59'), Armougom (71') et Djiku (78') pour Caen
Girotto (26'), Pallois (34')

Exclusion
Girotto (34')


Par F.C.