8 mars 2019

''A nous de viser plus haut''

Valentin Esseyric

Double passeur décisif face à Vitré en quart de finale de la Coupe de France, Valentin Esseyric a accepté de revenir sur l'actualité des Jaune et Vert.

Que ressens-tu après la qualification de l'équipe pour les demi-finales de la Coupe de France ?

Le plus important pour nous, c'était de se qualifier. On savait que ça allait être un match compliqué, contre une équipe d'un niveau inférieur à nous mais qui allait tout donner. On connaît la magie de la Coupe de France. Cette fois-ci, je pense qu'on a su être concentré, sérieux et on a fait le travail. Il ne faut pas s'enflammer. On se devait de passer et on l'a fait. Maintenant, on passe à autre chose.

Désormais, pour atteindre la finale de cette compétition et le Stade de France, il faudra valider son ticket à Paris, face au PSG...

On voulait cette demi-finale pour aller jouer le Paris Saint-Germain au Parc et on a été la chercher. Je pense que tout joueur rêve de jouer une demi-finale dans ce stade. Ce sera compliqué, voire même très difficile parce qu'ils perdent peu chez eux mais tout est possible.

A titre personnel, peut-on parler d'un match référence ?

C'est important d'être décisif. Je l'ai été deux fois sur ce match. Comme tout le monde le sait, j'aime bien marquer mais je préfère offrir des passes décisives. Je suis très content pour l'équipe et mes coéquipiers buteurs. Je pense que ça leur a fait du bien. Après, sur le contenu du match, j'aurais aimé jouer le match entier (rire) même si j'ai déjà pu disputer soixante-dix-sept minutes. Il me manque encore du rythme et de la compétition mais c'était quand même bien.

Comment l'équipe va-t-elle gérer la mini-trêve imposée suite au report du match de championnat face au PSG ?

De toute façon, on n'a pas le choix et on se doit de bien le gérer. Il faudra faire des grosses séances à l'entraînement parce qu'on disputera deux matches en quinze jours puis cinq sur la même période par la suite. On verra ce que le groupe a dans le ventre et si on est capable de relever ce défi.

On entre dans le dernier tiers de la saison, une période où beaucoup de choses peuvent bouger...

Les saisons sont de plus en longues pour les équipes. En championnat, ça donne la possibilité de remonter au classement. A nous de viser un peu plus haut que notre position aujourd'hui.

Par M.G