8 octobre 2019

''Heureux de retrouver la compétition''

Denis Petric

Samedi dernier, le portier du FC Nantes, Denis Petric (31 ans), a connu sa première apparition lors d'un match officiel sous le maillot jaune et vert. Avec l'équipe réserve et malgré le match nul (2-2) face à l'US Colomiers, le natif de Ljubljana (Slovénie) a pris du plaisir à retrouver des sensations en compétition. Entretien.

Denis, quel a été ton ressenti après ce match de championnat avec l'équipe réserve ce week-end ?

Denis PETRIC : "J'étais très heureux de pouvoir disputer cette rencontre, retrouver le terrain et la compétition. J'ai essayé de prendre le maximum de plaisir et personnellement, je me suis senti bien même si bien sûr, c'est toujours mieux lorsqu'on s'impose à la fin."

A 31 ans, tu es un gardien expérimenté (179 matches en professionnel). Transmettre ton savoir, ton vécu, c'est quelque chose d'important pour toi ?

"Willy (Grondin) et Jérémie (Guy) sont les patrons (rires). Bien sûr, j'essaie au quotidien d'apporter mon vécu, mon expérience et de faire qu'il y ait une bonne ambiance au sein du groupe. Je suis quelqu'un de positif, qui souhaite prendre un maximum de plaisir à chaque séance. L'entente avec Alban (Lafont) et Alex' (Olliero) est très bonne, tout comme avec l'ensemble de l'effectif."

On le voit lors des séances, tu apprécies beaucoup guider ta défense. Pour toi, est-ce quelque chose de primordiale ?

"De base, j'aime beaucoup parler pendant les jeux, les matches, afin d'être toujours en relation avec les défenseurs. Je veux pouvoir les aider, les conseiller pour éviter de se faire surprendre. On a aussi cette consigne là. Parler, communiquer, c'est très important, notamment pour montrer sa présence. Ça permet aussi de mettre de la vie dans les exercices et de se mettre dans les conditions réelles d'une opposition de match."

La trêve, c'est aussi l'occasion de se ressourcer, non ?

"Les neufs journées de championnat ont toutes été intenses et on a de nombreux internationaux convoqués. Nous qui sommes ici, on va pouvoir soigner les petits bobos tout en continuant à bien travailler. Comme le coach l'a expliqué, ça va aussi permettre de recharger les batteries, afin de repartir sur les matches suivants et essayer de poursuivre notre série positive."

Se montrer rigoureux, même en cette période internationale, c'est essentiel ?

"L'erreur à ne pas faire, c'est de se relâcher. On essaie tous les jours de maintenir la même exigence, la même rigueur, pour rester sur cette bonne dynamique du début de saison. On veut et on va continuer à être sérieux."

A quoi faut-il s'attendre pour le déplacement à Metz, le 19 octobre prochain pour la reprise de la Ligue 1 Conforama ?

"Ce sera un match difficile, comme tous les matches qu'on aborde. En L1, il n'y a pas un match facile. Cette formation, promue cette saison, n'a pas été championne de L2 pour rien l'an passé. Il ne faut pas oublier non plus qu'en ce début de championnat, ils se sont imposés chez eux face à l'AS Monaco (3-0) et sur la pelouse de l'AS Saint-Étienne (1-0). Ce n'est pas rien !"

Par M.G