4 décembre 2019

Le match presque parfait...

Paris SG - FC Nantes (2-0)

Trois jours après son succès devant Toulouse à La Beaujoire, le FC Nantes, malgré une belle copie d'ensemble, a dû rendre les armes dans la capitale (2-0). Au coude à coude à la pause, les Jaunes ont cédé en deuxième période.

LE MATCH

Avec deux changements dans le onze de départ par rapport à la rencontre de dimanche après-midi (Abeid et Youan titulaires), notamment suite au forfait de dernière minute d'Abdoulaye Touré, malade, le FC Nantes aborde ce match sans pression mais avec beaucoup de concentration et de rigueur, face au leader du championnat de France.

Si Paris, comme c'était attendu, contrôle le ballon, le bloc jaune et vert est bien en place et parvient à contenir les mouvements des joueurs de la capitale. Justes défensivement et mettant à mal les transitions des Rouge et Bleu, les Canaris s'enhardissent et n'hésitent pas à jouer les moindres opportunités offensives. Bien servi par Bamba, Blas est le premier joueur joueur à cadrer mais Navas intervient et détourne en corner (28'). Les Parisiens, en difficulté (73 ballons perdus en première période), s'en remettent aux coups de pied arrêtés pour tenter de forcer le verrou. Et sur l'un d'eux, Neymar croit ouvrir la marque mais avec l'aide du VAR, M. Delerue annule le but du Brésilien, suite à une faute de Draxler sur Louza (41'). Le geste du milieu allemand est jugé "dangereux" par l'officiel. Quelques instants avant le retour aux vestiaires, l'international auriverde, bien lancé par Marquinhos, a de nouveau l'occasion de faire trembler les filets, mais l'ancien Barcelonais se heurte à Alban Lafont, auteur d'une très belle sortie (45+2'). On en reste là dans ce premier acte, où les Nantais sont en place et le système de jeu instauré par Christian Gourcuff gêne considérablement les hommes de Thomas Tuchel. Avec un peu plus de lucidité, les Jaune et Vert auraient même pu espérer un peu mieux sur les contres à jouer.

L'entame de la deuxième période est toute autre. Sûrement vexé d'avoir échoué sur le bloc nantais durant plus de 45 minutes, le Paris SG se montre bien plus pressant, précis et surtout, plus tranchant dans le camp du FCN. Auteur d'un superbe arrêt devant Mbappé (50'), Alban Lafont ne peut rien sur l'inspiration géniale de celui qui s'est hissé cette semaine à la 6ème place au Ballon d'Or (1-0, 52' - Lire "Le fait du match").

Pris à revers dès le début de cette seconde mi-temps, les joueurs de Christian Gourcuff tentent de réagir. Bien servi à l'entrée de la surface, Louza arme du pied gauche mais c'est un peu trop axial sur Navas (59'). Quelques instants plus tard, Kurzawa oblige Lafont à une nouvelle intervention (65'), comme Neymar, à vingt minutes du terme (71'). Entre temps, Abeid, pourtant bien servi dans la surface par Simon, manque son contrôle alors que la situation était plus qu'intéressante (67').
Le PSG laisse des espaces et les coéquipiers de Ludovic Blas tentent d'en profiter, en effectuant notamment un pressing assez haut dans le camp parisien. Malheureusement, sur une double erreur de Lafont, puis de Pallois, Paris bénéficie d'un penalty. Neymar, après un premier essai transformé mais à retirer, ne tremble pas dans la foulée pour sa seconde tentative (2-0, 85'). Le coup est dur pour les Jaunes, confrontés aux petits détails qui font mal. Navas, à deux reprises, devant Abeid (90+2') puis sur une tête à bout portant de Pallois (90+3'), parvient à garder sa cage inviolée. On en reste là, malgré une dernière très grosse occasion pour Paris et Cavani (90+4').

Le FC Nantes a affiché un joli visage sur la pelouse du leader et ce malgré la défaite. Bien en place, les Canaris ont finalement cédé sur un geste de grande classe signé Mbappé et un penalty de Neymar. Pas le temps de gamberger, cependant. Face à Dijon, dimanche (17h) à domicile, les Canaris auront à cœur de renouer avec la victoire.

LE FAIT DU MATCH

Mbappé, un geste libérateur

Quand Paris ronronne, Paris s'en remet à ses stars. C'est d'ailleurs ce qu'il s'est passé ce soir. Champion du monde avec les Bleus en 2018, Kylian Mbappé continue d'impressionner. Et son inspiration du soir, ne fait que confirmer l'immense talent du natif de Bondy, qui semble être sans limite. Idéalement servi par Di Maria, l'ancien joueur de l'ASM, trop en avance sur le ballon, réussit alors une "Madjer" décroisée, imparable pour Lafont. Cette finition récompense la bonne entame parisienne en ce début de deuxième période. Les Jaunes ne peuvent que constater les dégâts. Il s'agit du 34ème but de l'international tricolore en 2019, soit d'ores et déjà, sa saison la plus prolifique de sa carrière. Talent.


LES CHIFFRES CLÉS

1

En entrant en jeu ce soir à la 85ème minute de jeu, Roli Pereira, formé dans les rangs du Paris Saint-Germain, a connu sa toute première apparition sur une pelouse de Ligue 1. Première.

49

Ce soir, le FC Nantes a disputé son 49ème match officiel au Parc des Princes, face au Paris Saint-Germain. Après les Girondins de Bordeaux, le FCN est la deuxième formation à être venue le plus de fois dans l'antre du PSG. Habitude.

150

En étant titulaire ce soir sur la pelouse du Paris SG, Dennis Appiah a disputé son 150ème match comme professionnel. Le latéral nantais à livré une belle copie, lui qui était notamment au duel direct avec Neymar. Expérience.


C'EST DIT !

Christian GOURCUFF, après la rencontre : "Je pense que collectivement, on n'a pas été ridicule ce soir face au PSG.Il y a eu beaucoup d'efforts de fournis."

Par M.G