''L'idée, c'est de ne pas se relâcher''

Cyril Moine

Préparateur physique du FC Nantes et adjoint du Christian Gourcuff, Cyril Moine est revenu ce jeudi en conférence de presse sur la victoire lors du derby face à Rennes (1-0), sans oublier de parler de la préparation des Jaunes au match de samedi (13h30) à Lyon. Avec cet horaire particulier, le staff et les joueurs doivent s'adapter.


SEMAINE SPÉCIALE ?

Cyril MOINE : "L'inconvénient, c'est de rejouer après-demain. Entre le match de Strasbourg et celui de Rennes, on a eu cinq jours pour récupérer et pour travailler, donc c'est plutôt une situation idéale, tranquille, bien préparée. Enchaîner avec un match à un horaire particulier, à 13h30, c'est la vraie problématique de cette rencontre."

COMMENT BIEN PERFORMER ?

"Il faut faciliter tout ce qui concerne la récupération. Ça a commencé ce matin. On a préféré les laisser en salle et faire un peu de travail sur vélo pour éviter les impacts de la course à pied. J'ai également fait un petite intervention rapide sur la suite de la prise de parole technico-tactique du coach, concernant la récupération. Elle est très importante dans les deux jours qui viennent. Notamment dans l'alimentation, le sommeil. C'est l'entraînement "invisible", que l'on peut aussi qualifier d'hygiène de vie. Il faut les sensibiliser sur ces aspects de la performance parce que ça fait partie du bagage d'un joueur de haut niveau."

ÉVITER UN RELÂCHEMENT

"On est dans une situation où tout marche bien et donc il peut y avoir un relâchement, par rapport à ça. On se montre un peu plus prudent et vigilant quand les choses vont mal. Naturellement, quand ça va mieux, on se relâche un peu. L'idée, c'est de dire qu'il ne faut pas que ça arrive. On est sur une bonne pente et il faut continuer comme ça."

L'HORAIRE DU MATCH

"Cela va nous perturber dans la préparation du match mais par rapport à la journée, le jour J. On ne pas va du tout s'adapter par rapport à ça avant la rencontre. On ne va pas non plus mettre en place un entraînement, demain à 13h30, pour essayer de s'adapter. D'abord, ce serait trop court et ça n'aurait pas d'intérêt. Le jour du match, on mettra un programme en place qui concordera à l'heure du match. Les joueurs peuvent être perturbés par rapport au quotidien, dès l'horaire du réveil. Ce bouleversement d'habitudes peut engranger un manque de réactivité au début du match. Mais c'est valable pour les deux équipes. Ce ne sera pas plus négatif pour Nantes que pour Lyon."

L'ALIMENTATION

"On va faire un repas qu'on peut qualifier de "brunch", un peu plus amélioré et à base d'hydrate de carbone pour avoir de l'énergie. Bien sûr, on ne va pas demander aux joueurs de se lever à 5h du matin pour prendre un petit déjeuner et prendre ensuite un repas à 10h. Sincèrement, le plus important, c'est ce qu'ils vont faire aujourd'hui et demain. Le jour du match, les ressources seront déjà faites et il s'agira juste d'un complément. On sort d'une grosse charge de travail, à savoir le match et le capital énergétique qu'il faut remettre en place. Ça démarre tout de suite après le match. On commande des repas et dans l'heure qui suit on essaie de les faire manger le plus rapidement possible car la fenêtre énergétique est la plus grande à cet instant. A partir de là, on a demandé aux joueurs d'apporter davantage d'attention."

LA SÉANCE DE DEMAIN

"C'est la seule de prévue durant ces deux jours. A J+2, c'est là où la fatigue est bien installée sur l'organisme, ce qui peut augmenter le risque d'une blessure musculaire. On va être dedans ! Il faudra faire attention à cette séance mais tout a déjà été mis en place. Il faudra notamment se montrer vigilant avec ceux qui ont disputé l'intégralité du match."

LENDEMAIN DE VICTOIRE

"Il faut profiter de ça ! L'excitation du lendemain de victoire doit provoquer un entrain. On l'a depuis le début de saison, c'est bien. Simplement, il ne faut pas relâcher cette vigilance, cette abnégation et cette concentration qui ont pu nous amener dans la situation actuelle. Tout ça doit servir à faire quelque chose de bien."

LES BONNES FINS DE MATCH

"On le voit en effet par rapport aux données de match et aux données GPS. Je trouve que les joueurs ont un très bon état d'esprit et ils ne lâchent rien jusqu'à la fin. On n'est pas forcément très explosif et j'aimerais bien qu'on fasse plus de courses à haute intensité, même si jusqu'à maintenant, on se débrouille plutôt bien. Je pense qu'on a encore une marge de progression par rapport à ça mais sur l'ensemble, on n'a pas trop à se plaindre du volume physique dégagé vis-à-vis de l'adversaire. Il y a toujours une constance durant la rencontre et ça c'est bien. On pourrait encore élever cette base avec plus d'efforts explosifs, notamment quand on est dans la récupération du ballon."


O. Lyonnais - FC Nantes

8ème journée de Ligue 1 Conforama
Samedi 28 septembre 2019, 13h30
Groupama Stadium


Par M.G