21 janvier 2020

''Un garçon exemplaire''

Pascal Gastien

À la suite de son premier prêt à l’US Orléans, l’ancien numéro 9 du FC Nantes découvre la Ligue 2, aux Chamois Niortais, lors de la saison 2013-2014 . Alors à la tête de l’équipe des Deux- Sèvres, Pascal Gastien, aujourd’hui entraîneur de Clermont (L2), se souvient d’un travailleur acharné.

SON ARRIVÉE

Pascal GASTIEN : " Honnêtement, j’étais sceptique. On était sur Christian Bekamenga et Florian Martin, alors joueurs de Carquefou. J’aurais aimé avoir les deux mais le Président Karim Fradin préférait prendre Emiliano. Je ne le connaissais pas trop et je ne savais pas vraiment où on allait avec Sala, même s’il sortait d’une très bonne saison avec l’US Orléans."

SES PREMIERS PAS

"Techniquement, il montrait de la maladresse mais je savais qu’il pouvait progresser. Il était très demandeur et après chaque séance, il travaillait devant le but. Pour un entraîneur, Emiliano était un garçon exemplaire parce qu’il avait cette envie de réussir."

HUMAINEMENT

"Sa famille lui manquait beaucoup et il m’en parlait souvent. Il a fait d’énormes sacrifices pour réussir dans le football. Je retiens aussi l’image d’un garçon formidable, souriant."

SPORTIVEMENT

"Il avait bien commencé l’année avant d’avoir un passage à vide l’hiver, pour terminer en boulet de canon la saison. C’était un leader, un meneur, qui tirait l’équipe vers le haut. Il donnait l’exemple à tous les niveaux et en y repensant, il faudrait être tordu pour ne pas avoir envie de jouer avec un garçon comme lui. Je me souviens très bien de duels à l’entraînement entre lui et Nicolas Pallois (également joueur aux Chamois Niortais cette même saison, ndlr). C’était du très haut niveau."

UNE ANECDOTE

"Lors de son petit passage à vide, on a discuté. Il avait du mal à marquer et je me doutais qu’il s’était passé quelque chose. À l’intérieur du club, on lui avait demandé de moins courir, pour marquer plus. J’ai compris qu’il n’avait pas du tout adhéré et je lui avais dit de jouer comme il aimait le faire. Son rendement est revenu."

Par M.G