13 septembre 2020

Nantes cède en Principauté

AS Monaco - FC Nantes (2-1)

Sur le Rocher, les Nantais ont concédé leur première défaite de la saison. Bien que dominés dans l'ensemble du match, les Jaune et Vert ont bénéficié de quelques situations intéressantes qui auraient pu permettre de ramener un résultat de Monaco. En vain.

Après la première trêve internationale de la saison, les Jaune et Vert ont envie de confirmer leur succès lors de leur dernière apparition en L1 Uber Eats, le 30 août dernier à La Beaujoire face au Nîmes Olympique (2-1).
L'entame de match est monégasque, aussi bien dans le pressing que dans la possession du ballon. Et sur la première vraie situation dangereuse, Sofiane Diop ne manque pas d'ouvrir le score en faveur des Monégasques (1-0, 5'). Les joueurs de Niko Kovac sont bien rentrés dans la partie et le FC Nantes est cueilli à froid. Martins, stoppé par Lafont (12') et Tchouameni ensuite (12'), sont proches de tromper le portier nantais. Au quart d'heure de jeu, Badiashile sur un corner trouve la barre transversale du gardien international espoirs et manque de peu de faire le break (15').

Les Nantais, sous l'eau sur ce début de partie, relèvent la tête. Kolo Muani, sur son premier ballon, pense égaliser après avoir trompé Majecki (18'). Malheureusement, après l'usage du VAR, le but est refusé suite à un hors-jeu très limite de l'attaquant nantais ("Le fait du match").

Nantes est un peu mieux et Touré oblige ensuite le portier de l'AS Monaco à se détendre sur une frappe lointaine (21'). Si les hommes de Christian Gourcuff sont plus incisifs, Monaco reste tout de même toujours aussi dangereux. Fabregas à la baguette trouve Volland dans la profondeur mais Lafont, une nouvelle fois, réalise la bonne intervention (29'). Les débats se sont rééquilibrés et les Canaris sont tout près de revenir à hauteur des Monégasques mais Simon, dans les six mètres, après une remise très altruiste de Kolo Muani, expédie le cuir au-dessus du but de Majecki (45'). Dans le temps additionnel de ce premier acte, Fabregas oblige Lafont à une énième parade (45+3'). M. Turpin renvoie les vingt-deux acteurs sur cet avantage pour l'AS Monaco, après plus de quarante-cinq minutes rythmées.

Le début de la seconde période est assez équilibré même si les Monégasques ont toujours la possession et la maîtrise du ballon. Il faut attendre plus de dix minutes de jeu pour voir la première situation chaude avec Ben Yedder, qui vient trouver le montant gauche d'Alban Lafont, suite à une frappe enroulée (58'). Le match s'emballe alors et Blas, d'une très belle reprise aérienne après un superbe service d'Appiah trompe Majecki pour permettre aux Jaune et Vert d'égaliser (1-1, 62') ! Le coup parfait.

Du moins, pour quelques instants seulement. Car malheureusement, dans la foulée, Geubbels, tout juste entré en jeu, redonne l'avantage aux locaux (2-1, 65'). Frustrant. Revenus à hauteur, les joueurs de Christian Gourcuff n'auront pas su garder ce score de parité, la faute au nouvel entrant du côté de l'ASM.
Le temps défile et les Canaris ne parviennent pas à recoller au score malgré des choix offensifs de le part de l'entraîneur nantais. Le score ne bouge plus.

Premier revers de la saison donc, pour le FC Nantes, sur une pelouse où il est toujours compliqué de faire un résultat positif. Prochain rendez-vous pour le FCN, dimanche (17h) à La Beaujoire, pour la deuxième de la saison à domicile. Avec la réception de l'AS Saint-Étienne, c'est un nouveau gros morceau qui attend les hommes de Christian Gourcuff.


LE FAIT DU MATCH

Kolo Muani, à un cheveu

Il aurait pu inscrire son premier but Ligue 1 Uber Eats et surtout, remettre les Nantais dans le bon sens après un premier quart d'heure plus que complexe. Malheureusement pour lui et les Jaunes, la réalisation de Randal Kolo Muani (18') a été refusée suite à l'intervention du VAR. Car oui, pour un cheveu, le numéro 23 des Jaune et Vert a été signalé en position de hors-jeu, alors qu'il venait de battre Majecki d'une frappe croisée limpide. #Frustrant.


LE CHIFFRE CLÉ

1

Batista Mendy, première ! Originaire de Saint-Nazaire, le joueur formé à l'Académie du FC Nantes (20 ans) a donc effectué ses grands débuts en Ligue 1 Uber Eats. Entré en jeu à la place d'Abdoulaye Touré, autre joueur formé au FC Nantes, le jeune nantais a tenté d'apporter sa qualité technique et son volume de jeu aux Canaris, pour que son équipe ramène un résultat du Rocher. #Formation.


C'EST DIT !

Christian GOURCUFF (entraîneur du FC Nantes), après la rencontre : "Perdre comme on le fait en deuxième mi-temps, c'est moins frustrant que ce qu'on a fait en première mi-temps."

Par M.G