10 septembre 2020

Le 11 septembre

Histoire et Patrimoine raconte...

Ce 11 septembre 2001, le FCNA, champion de France en titre, débute sa Champions ’League.

Les premiers adversaires qui se présentent au stade Louis Fonteneau-La Beaujoire, sont les champions néerlandais du PSV Eindhoven.

Les Canaris débutent très mal leur championnat, puisqu’ils se retrouvent lanterne rouge de la D1, après 6 journées et à l’amorce de cette rencontre européenne. Deux semaines auparavant, le meneur de jeu nantais, Eric Carrière, est parti à l’Olympique Lyonnais. « Ceci n’explique pas tout », selon le coach Denoueix, mais force est de constater que le Club des Jaune et Vert n’a pas gagné un seul de ses 6 premiers matches. A cela, il faut également rajouter le départ de son meilleur buteur, Olivier Monterrubio, et la Maison Jaune se fendille...

Et pourtant, fort de son collectif, de ses renforts Olivier Quint et Pierre-Yves André, et avec les conseils avisés de son entraîneur, les Nantais remportent leur premier succès de la saison (4-1).

"Si dominer n’est pas gagner, avoir la possession du ballon est la meilleure façon de défendre, et se projeter rapidement en étant organisé, est la meilleure façon de marquer..., et donc de vaincre", Raynald Denoueix dans le texte.

Les Canaris entament leur campagne européenne de la meilleure des manières, mais personne n’est vraiment conscient, ce soir-là, que la victoire serait anecdotique, et que cette date du 11 septembre resterait à tout jamais dans les esprits des supporters, présents ou non au stade : "il fallait jouer pour offrir un heure et demie de plaisir simple, avant que la triste actualité ne reprenne ses droits".

Retrouvez les archives du FC Nantes sur https://archives.fcnantes.com/