16 avril 2018

Maurice Sellin a inauguré les transferts

LE JOUR OÙ...

Défenseur rude mais élégant, au style british, Maurice Sellin s’est très vite imposé comme une pièce maitresse du jeune FC Nantes, au point de se voir confier le capitanat par son entraîneur, André Nuic, au début de la saison 1945-1946.

Originaire de Rosporden, dans le sud du département du Finistère, où il débuta au sein de l’équipe de football locale, il avait été remarqué sur les terrains de la région durant la Seconde Guerre mondiale, et il avait rejoint Nantes en 1944. Avec une réussite quasi immédiate : sacré champion de France amateur dès la première année, il remportera également la Coupe de l’Ouest.

La saison 1945-1946 va marquer une étape importante dans la vie du club : il abandonne son statut amateur pour accéder au rang professionnel, et s’engage dans le championnat de France de Division 2, groupe Nord, qu'il boucle à la cinquième place. Un classement plus qu’honorable même si le rival angevin a fait mieux (3e) et a surtout battu les Nantais à deux reprises.
Las : à la fin de la saison, les caisses du club sonnent malheureusement le creux, et ses difficultés financières sont de nature à menacer la poursuite de ses activités. C'est la raison pour laquelle le président Marcel Saupin n'hésite pas un seul instant lorsque le Stade Rennais lui propose la somme de 500 000 F pour le transfert de son capitaine. Impossible de refuser une telle offre !

Sellin, qui n'a pas son mot à dire, quitte donc la cité des Ducs pour rejoindre le voisin rennais à l’été 1946. Capitaine de la première équipe nantaise professionnelle, pionnier sur le marché des transferts qu’il aura donc inauguré, il aura été de toutes les premières... Car c’est bien lui, Maurice Sellin, qui représente le premier transfert de l'histoire du FC Nantes. Le premier d’une longue série.


UN JOUR, UNE DECLARATION

Sergio Conceição
« Bien sûr que mon départ de Nantes n’a pas été bien, notamment à cause de ce qui s’est dit et parce que la passion était étroite entre les supporters et moi, et que les liens avec le président étaient forts... »
Septembre 2017


LA LEGENDE DU FC NANTES
1943-2018 : 75 ANS D’HISTOIRE
Par Denis Chaumier