24 mai 2018

''Content du travail effectué''

U17 Nationaux - Johann Sidaner

Quelques jours après le tournoi international de Rezé, Johann Sidaner, entraîneur des U17 Nationaux du FC Nantes, revient sur la compétition, la saison écoulée et les perspectives pour les prochaines échéances.

Vous terminez le tournoi de Rezé avec un bilan positif de 7 victoires et un match nul (défaite aux tirs aux buts 7 à 8 en quart de finale face au Deportivo la Corogne, vainqueur de la compétition) qui vous coûte une meilleure place au classement général. Quel sentiment vous anime après la compétition ?

Johann Sidaner : Avant d’y aller, on s’était donné comme objectif de bien figurer. Sur des compétitions comme celle-là, on attend un résultat et, sur ce point, on est un peu déçus parce qu’on termine à la cinquième place. Mais dans nos objectifs, on voulait également bien figurer dans le jeu et mettre à profit tout ce qu’on avait travaillé pendant l’année. J’estime que sur ce point on a été cohérents et qu’on finit l’année sur une bonne note !
Les tournois sont de bons moments à partager et celui-ci est une satisfaction. Grâce à ce genre de compétitions, on contribue à construire un groupe pour l’année prochaine.

Quel regard portez-vous sur la saison des U17 Nationaux, deuxièmes de la poule E du Championnat National ?

Johann Sidaner : On peut faire un parallèle entre notre saison en championnat et le tournoi de Rezé du week-end dernier. Dans le bilan qu’on a établi avec le groupe, on estime qu’il leur a manqué l'esprit compétiteur. Ça s’est traduit sur le tournoi de Rezé par une défaite en quart de finale aux tirs au but, mais aussi dans le championnat par une double confrontation perdue face à Angers (premier de la poule) qui nous prive de la première place. Quand il a fallu aller chercher un résultat, et c’est très important dans la formation de jeunes joueurs, on se rend compte qu’ils n’ont pas été présents à leur meilleur niveau.
Malgré tout, la saison s’est passée de manière très fluide avec très peu d’embûches. Les seuls petits accrocs qu’on a pu connaître sont sur ces quelques confrontations. Les garçons ont tous progressé. On est très content du travail effectué cette année.

La génération 2001 s'apprête pour la saison prochain a franchir un nouveau palier en intégrant les U19 Nationaux...

Johann Sidaner : Il y a 10-12 joueurs de 2001 qui rejoindront les U19 Nationaux la saison prochaine et qui, à mon avis, ont les aptitudes pour jouer à ce niveau. Le point sur lequel ce groupe va devoir travailler collectivement et individuellement, c’est la capacité à gagner dans les moments importants. Même si gagner n’est pas une fin en soi à la formation, ils devront progresser sur le mental à l’avenir.

Votre effectif va se renouveler avec la génération 2002. Quels seront les objectifs de la saison prochaine ?

Johann Sidaner : La génération 2002 est un peu différente de la précédente. Elle n’est pas composée des mêmes profils dans le jeu. On va accueillir dans l’équipe un réservoir de joueurs très intéressants, presque tous les postes sont pourvus.
Il y a déjà un bon collectif. Ils ont fait une belle saison sur la durée : ils ont bien progressé et fini très fort sur le deuxième semestre.
Pour les 2002 qui seront amenés à jouer en championnat national la saison prochaine, l’enjeu va être de passer ce cap entre la compétition régionale qu’ils ont connue en U14, U15 et U17 Elite et le niveau national où on va les attendre mentalement avec des matches plus serrés.
L’objectif c’est, pendant un an, qu’ils mettent tout en oeuvre pour devenir un joueur complet de niveau U17, et ensuite passer un autre cap vers le niveau U19 très proche du niveau adulte.

Par L.R.