13 juillet 2018

''Monter en intensité dans la préparation''

National 2 - Pierre Aristouy

Une semaine après la reprise de la réserve, le coach Pierre Aristouy s’exprime sur les premiers entraînements avec son groupe. Il évoque également les objectifs de l’équipe, promue cette saison en National 2, qui débutera son championnat le 11 août prochain.

Comment se passent les entraînements depuis la reprise de lundi ?

Comme des entraînements de reprise. Les garçons sont attentifs, frais et disponibles. Ils sont à l’écoute donc, à ce niveau-là, on est plutôt contents. Il faut que cette volonté d'être dans le travail et d'être à l'écoute perdure.

Dans quel état de forme avez-vous retrouvé vos joueurs ?

Sur le plan physique, on peut dire que, dans la très grande majorité, ils ont suivi le programme qu'on leur avait donné. Il n'y a pas de retard majeur à ce niveau-là.
Et puis, il y a l'aspect psychologique à prendre en compte. C'est ma deuxième reprise ici : l'année dernière j'avais fait ma reprise après une descente. Cette fois, nous reprenons après une montée donc forcément, ça joue. Je vois des garçons qui sont un peu plus en éveil et plus en confiance.
Nous sommes également une réserve pro. Il y a des jeunes qui sont montés avec les pros et qui sont partis faire le stage à Annecy, d'autres qui sont là avec nous. Il faut aussi gérer les déceptions qui peuvent exister chez certains à la reprise. Il faut leur faire comprendre que c'est une situation actuelle, une situation du moment, qui peut évoluer.

Vous disputerez un premier match amical face à la réserve de Lorient mercredi prochain. Comment l’intégrez-vous dans votre préparation ?

La préparation se veut progressive. Il y a cette première semaine d'entraînement où le mot d'ordre c'est prudence. On arrive, on a plein de choses en tête, plein d'idées… L'erreur serait de trop en faire, de trop tirer. Les organismes ne sont pas prêts, après plusieurs semaines d'inactivité partielle, à encaisser tout et n'importe quoi pendant cette première semaine.
Le travail est progressif et ça va monter avec l'arrivée des matches amicaux qui vont être assez espacés dans un premier temps. Il va y avoir une semaine entre les deux premiers matches contre Lorient et Niort. Par contre derrière, on va enchaîner tous les 3 ou 4 jours pour monter en intensité dans la préparation.

Le championnat National 2 reprend le 11 août, il faudra être prêt rapidement…

On a exactement 5 semaines de préparation. On aurait pu reprendre une semaine avant mais j'avais trouvé l'année dernière que 6 semaines, c'était long. Et puis, il y a aussi des garçons qui ont repris avec nous et qui étaient en période de bac. Si on avait repris trop tôt, ils n'auraient pas du tout eu les moyens de couper. On voulait qu'ils aient un peu de temps avant de reprendre. 5 semaines de préparation, ça me semble intéressant. Je pense que c’est le bon espace temps pour monter progressivement.

Quel sera votre objectif cette saison?

Si on ne parle que d'objectifs sportifs, on ne peut pas viser autre chose que le maintien parce que les clubs pros ne peuvent pas accéder à l'échelon supérieur. On a fait en sorte de retrouver la N2, il faut maintenant y installer cette équipe réserve durablement parce que c'est quand même un niveau de jeu plus intéressant pour nos jeunes joueurs.
Notre objectif majeur reste de parfaire la formation et la post-formation des joueurs. Je n'ai pas encore eu l'occasion de discuter avec Miguel Cardoso mais c'est quelqu'un qui s'intéresse à la formation et on peut légitimement penser qu'il aura un oeil attentif sur ce qui se passe en-dessous. Il faudra préparer les joueurs à ce qui peut les attendre si on fait appel à eux : sur le plan footballistique, dans les méthodes d'entraînement, les méthodes de jeu et puis surtout sur le plan de l'investissement, sur le plan athlétique et sur l'intensité.

Avec l’accession en National 2, vous allez rencontrer une plus grande adversité pendant la saison…

Indéniablement ! La saison dernière n'a pas été une promenade de santé parce qu’on a eu de vrais bons matches, des matches costauds. Mais, sur 26 matches qu'on a disputés, il y en a eu une dizaine où il a vraiment fallu batailler, aller chercher le résultat et s'accrocher. Cette saison, ce sera quasiment tous les week-ends. On ne sera pas supérieurs aux équipes que l'on rencontrera. Une équipe réserve avec des joueurs de 19-20 ans n'est pas supérieure à une équipe amateur de bon niveau avec des joueurs expérimentés passés par des centres de formation. C’est vrai pour toutes les réserves de clubs professionnels. On s'attend à des matches compliqués mais c'est ce qu'on voulait.

Par L.R.