6 septembre 2018

Loïck Piquionne, ''Made in FC Nantes''

Académie

Issu d'une famille de footballeurs, Loïck Piquionne a rejoint les rives de l'Erdre en 2016. L'athlétique attaquant poursuit sa formation dans le groupe des U19 Nationaux du FC Nantes avec la génération 2001. Le joueur originaire de Martinique rêve d'enchaîner les buts et de rejoindre, à terme, son camarade Abdoulaye Dabo, au sein de l'effectif professionnel.

LES DÉBUTS

J'ai joué mes premières parties de foot sur un terrain à côté de chez moi, à Livré. C'était de bons moments avec mes copains : on faisait des jeux, n'importe quoi... On alternait dans les buts même si, personnellement, ça ne m’attirait pas trop. J’ai toujours préféré marquer plutôt que prendre des buts.

C'est mon père qui m'a encouragé à prendre ma première licence à l'AS Livré quand j'avais 5 ans. La première année, je n'ai fait que les entraînements parce que j'étais trop jeune pour la compétition. A l'époque, j'étais déjà attaquant, parfois ailier. Mais j’évoluais toujours à un poste offensif !

En U11, j'ai rejoint l'US Val d'Izé et en parallèle j'étais inscrit au collège en section foot pour avoir plus de temps pour m'entraîner. Je suis toujours en contact avec Damien Carret, le responsable de la section. Dès qu'il se passe quelque chose pour moi, je lui envoie des messages. C'est lui qui m'a conseillé d'aller passer les tests au pôle parce qu'il pensait que j'avais ma chance.

LE JOUR OÙ...

Je pense que la première fois que le FC Nantes a eu un œil sur moi, c'était en U13 pendant les tests du pôle espoirs de Ploufragan. Je me souviens avoir vu Matthieu Bideau (le responsable de la cellule de recrutement du centre de formation, ndlr) dans les tribunes.

Pendant mes années de quatrième et de troisième, toute la semaine j'étais au pôle. Le week-end, je rentrais et je jouais avec l'AS Vitré. La première année, c'était un peu difficile d'être loin de chez moi et de ne pas voir mes parents tous les soirs. Mais, au fur et à mesure, on s'habitue.

Un jour, ma mère m’a dit qu’un recruteur du FC Nantes avait appelé. Je suis parti en voyage scolaire pendant que mes parents visitaient le centre de formation. À mon retour, je signais au club.

LA FAMILLE

Toute ma famille me suit : mes parents, mon frère et ma sœur. Ils viennent me voir jouer dès qu’ils le peuvent. Quand ça va moins bien sportivement, c’est à mon frère que je me confie. La saison dernière contre Angers, j’ai manqué une très grosse occasion. Après ça, je n’étais pas en confiance, j’y repensais souvent. Dans ces cas-là, mon frère m’aide à repartir de l’avant.

UNE FAMILLE DE FOOTBALLEURS

Je suis de la famille de Frédéric Piquionne (attaquant passé notamment par Saint- Etienne et Monaco, 71 buts en Ligue 1, ndlr). On parle toujours de foot tous les deux. Nous ne nous voyons pas très souvent mais il suit ma progression et me donne des conseils. Il me recommande d’être plus tueur, plus « méchant » avec mes adversaires pour progresser.

PREMIERS PAS À LA JONELIÈRE

Je suis arrivé à Nantes en U16 mais j’ai rapidement intégré le groupe des U17 Nationaux du coach Sidaner. Je garde de bons souvenirs de ma première saison avec, en point d’orgue, la victoire du club au tournoi de Rezé ! J’ai eu une bonne adaptation.

La saison dernière a été dans la continuité de la précédente. J’ai beaucoup marqué et l’équipe a fait de bons matches. Mon seul regret, c'est qu'on n'a pas toujours répondu présent dans les confrontations directes du championnat face à Bordeaux ou Angers. Ces matches nous ont pénalisés pour l'accession aux phases finales. La place de meilleur deuxième nous échappe à cause des cartons. Pourtant je pense qu'on avait l'effectif pour faire quelque chose en play-offs, c'est dommage.

ABDOULAYE DABO

À la Jonelière, je suis très proche d’Abdoulaye Dabo. Ensemble, on parle de ses matches avec les professionnels. Je suis très content pour lui. C’est dingue, il jouait avec nous l’an dernier et maintenant il est avec les pros ! Pourtant, il dort toujours au centre et garde les pieds sur terre. Son parcours donne des idées et tu te dis pourquoi pas toi…

STYLE DE JEU

Je suis plutôt un attaquant de surface. J’aime jouer en pivot, dos au jeu. J'ai toujours été plus grand et plus costaud que les autres et ça m'a beaucoup servi même si, maintenant, l'écart est moindre.

MES MODÈLES

Je regarde beaucoup de vidéos de Ronaldo le Brésilien, de Cristiano Ronaldo et de Romelu Lukaku. Au club, j’observe avec attention le travail d’Emiliano Sala. C’est un modèle ! À chaque fois que je vais à la Beaujoire, j’étudie ses déplacements et son jeu dos au but.

LES U19 NATIONAUX

En intégrant les U19 Nationaux, on passe encore un cap. L’exigence est plus élevée. Le coach Ziani nous répète qu’il faut trouver de la complicité avec les autres offensifs et toujours se regarder pour être eficace. On a fait plusieurs journées de cohésion dans ce sens pendant la préparation. Ca nous permet de bien rigoler et de nous souder. Malgré tout, on est toujours heureux de retrouver le terrain et de travailler devant le but.

LES BLEUS

J’ai été appelé en Équipe de France U16 par Patrick Gonfalone alors que je ne m’y attendais pas. Ça a été une super expérience et j’espère y retourner bientôt. Quand on met les pieds à Clairefontaine, c’est un sentiment très fort. On est baigné dans l’ambiance de l’équipe de France A.

L'ÉCOLE

Cette année, je rentre en Terminale STMG. C'est une année importante  ! Je ne sais pas trop ce que je ferai si je ne deviens pas professionnel. Peut-être que je m'orienterais dans le management du sport mais pour l'instant je préfère jouer la carte du football à fond.

LE GROUPE PRO

On en a tous envie ! Être convoqué à l’entraînement, intégrer le groupe, jouer à la Beaujoire, c’est la finalité du travail que l’on accomplit au quotidien.

LE MOT DU COACH ZIANI

"Loïck est un athlète. On a juste à le regarder et on a compris. C'est un joueur qui est très intelligent dans ses déplacements, très généreux. Il a marqué beaucoup de buts la saison passée. On attend de lui qu'il confirme à un niveau supérieur cette année. Il devra être encore un peu plus à l'écoute de ses partenaires et être plus régulier. Et bien sûr, il faut qu'il maintienne ce qu'il fait bien et surtout son état d'esprit !
En un mot, il faut qu'il soit plus tueur. Il enclenche bien ses actions et se déplace vraiment très bien. Aujourd'hui, c'est son ratio buts / occasions qu'il doit améliorer. C'est son axe de progression."

QUESTIONS / REPONSES

Quelle est ton équipe favorite ? : "Le Real Madrid"
Et ton joueur préféré ? :   "Cristiano Ronaldo"
Quel est ton plus beau souvenir au FCN ? "Le tournoi de Rezé remporté lors de ma première année"
Qui chante le plus dans le vestiaire ? "Ousmane Doucouré"
Si tu devais améliorer ton jeu... "mon jeu de tête"
Quel est ton film ou ta série favori(te) ? "Ma famille d'abord"
Quelle est ta lecture préférée ? "Not a game, la biographie d'Allen Iverson"
Quel est ton artiste préféré ? "Chris Brown"
Si tu devais être un acteur... "Jason Statham"
Et un animal ? "Un koala"
Quelles sont tes vacances rêvées ? "Les Bahamas"
Si tu devais emporter une seule chose sur une île déserte : "Mon téléphone"
Quel héros aimerais-tu être ? "Hancock"


Loïck PIQUIONNE

Né le 17 avril 2001 à Rennes
Nationalité : Française
Taille : 1,84m / poids : 78 kg
Poste : Attaquant
Pied fort : Gauche
Au FC Nantes depuis 2016

Par L.R.