10 octobre 2018

Mohamed Bangoura ''Made in FC Nantes''

Académie

Arrivé sur les rives de l'Erdre en 2015, Mohamed Bangoura franchit progressivement toutes les étapes au sein de l'Académie nantaise. Surclassé avec la génération 2001, le milieu de terrain s'exprime dans l'effectif des U19 Nationaux de Stéphane Ziani. Percutant et explosif sur le terrain, le jeune joueur rêve de suivre les traces de son ami Abdoulaye Dabo et de faire ses premiers pas à la Beaujoire.

LES DÉBUTS

J'ai tapé dans mon premier ballon avec mes copains à Conakry, en Guinée. La particularité, c'est qu'on mettait les buts sur la route et qu'on commençait le match. De temps en temps, il fallait esquiver les voitures avant de reprendre la partie ! Pendant la saison des pluies, on jouait quel que soit le temps. On était trempés mais, comme il fait 35 degrés toute l'année, on n'avait pas froid donc on continuait à jouer.
J'ai rejoint ma mère en région parisienne à l'âge de 10 ans avec mes frères et sœurs. Je savais que venir en France était le meilleur moyen de me donner toutes les chances de réussir dans le football.

LE JOUR OÙ

J'ai été repéré par le FC Nantes à la suite de deux tournois alors que j'évoluais sous les couleurs du Centre de Formation de Football de Paris (CFFP). Après la Joinville Cup en U13, mon coach avait discuté avec un recruteur qui souhaitait me faire passer un essai à la Jonelière. Quatre mois plus tard, j'ai participé au tournoi de Plomelin en Bretagne et tout s'est enchaîné très vite. Très peu de temps après notre demi-finale perdue aux tirs au but face au Standard de Liège, Matthieu Bideau et Samuel Fenillat sont venus chez moi pour me faire signer ici.

PREMIERS PAS

Quand je suis arrivé, la première différence qui m'a marqué c'est le niveau d'exigence. Le coach Lastenet avec qui j'ai démarré en U15 a été beaucoup plus exigeant avec moi que tous mes autres entraîneurs. A la Jonelière, nous sommes dans un environnement très cadré. Il y a beaucoup de petits sacrifices à consentir mais cela nous aide à gravir les échelons. Je suis focalisé sur le football et je veux que mon travail paie donc je mets toutes les chances de mon côté.

STYLE DE JEU

J'ai changé de poste en arrivant à Nantes. Le coach Lastenet a préféré me faire jouer sur l'aile plutôt que dans le cœur du jeu parce que je suis rapide. Je suis un joueur qui percute bien. Les petits gestes et les gri-gris ce n'est pas trop mon truc mais mon jeu est assez technique. J'ai un bon pied droit également. Il me reste encore à travailler le gauche. C'est un de mes axes de progression avec la maîtrise de mon comportement explosif sur le terrain.
J'ai tendance à m'énerver assez vite sur le terrain, y compris à l'entraînement. Cela m'a parfois joué des tours... Je me rappelle un carton rouge que j'avais pris parce que j'avais perdu mes nerfs après seulement 15 minutes de jeu contre Angers, il y a deux ans. Ce sont des choses que je regrette aujourd'hui et je travaille pour corriger ça. En dehors du terrain, les coaches disent que je suis un bon gars mais sur le pré, je suis différent : il y a deux personnes en moi.

CAPITANNAT

J'ai été plusieurs fois capitaine la saison dernière. C'est un rôle qui nécessite recul et sang-froid. Porter cette responsabilité m'aide à m'apaiser et à me canaliser sur le terrain. C'est une mission qui me plaît parce que j'aime encourager mes partenaires.

REZÉ

Mon meilleur souvenir au FC Nantes est la victoire au tournoi de Rezé en 2017. On avait survolé la compétition avec en point d'orgue la victoire 3-0 en finale contre la Stade Rennais. C'était génial !

LE DERBY

Immédiatement, j'ai su que c'était un match qu'il ne fallait pas perdre. La semaine avant mon premier derby, on était au self et Olivier Sanvers, l'intendant, nous a dit qu'il ne fallait pas qu'on perde sinon on n'allait plus jamais manger ici. Je sais qu'il plaisantait mais ça posait bien l'ambiance. C'est le rendez-vous incontournable de la saison où il faut toujours essayer de faire quelque chose.

U19 NATIONAUX

Cette saison, le niveau monte d'un cran en intégrant les U19 Nationaux. On va disputer beaucoup de gros matches et notre souhait est de faire au moins aussi bien que la saison passée en atteignant les play-offs.
Pour l'instant on est focalisé sur le championnat. On se concentrera sur la Gambardella en temps voulu, au fil des tours. Le Stade de France n'est pas un objectif aujourd'hui. Il me fait beaucoup moins rêver que la Beaujoire !

EQUIPE DE FRANCE

J'ai été sélectionné pour la première fois en équipe de France en septembre 2017 par Patrick Gonfalone. Depuis, j'ai joué des matches avec les U16 et les U17. J'ai été impressionné en arrivant à Clairefontaine, surtout par la réplique géante de la Coupe du Monde à l'entrée !

DREAM TEAM

Au club, je suis très proche d'Abdoulaye Dabo et de Samuel Yepie Yepie. L'an dernier, j'adorais jouer avec eux et les trouver sur le terrain. Ce serait un rêve d'évoluer ensemble sur la pelouse de la Beaujoire. Abdoulaye nous montre le chemin avec son expérience dans le groupe pro. On formerait un sacré milieu de terrain ! (rires)

QUESTIONS / REPONSES

Quelle est ton équipe favorite ? : "Le FC Barcelone"
Et ton joueur préféré ? : "Anthony Martial"
Quel est ton plus beau souvenir au FCN ? "le Tournoi de Rezé"
Qui chante le plus dans le vestiaire ? "Rodrigue N'Donda"
Si tu devais améliorer ton jeu... "Aller vite vers l'avant"
Quel est ta série favorite ? "Power"
Quel est ton film favori ? "Black Panther"
Quelle est ta lecture préférée ? "No et moi, de Delphine de Vigan"
Quel est ton artiste préféré ? "MHD"
Si tu devais être un acteur... "Jean-Claude Van Damme"
Et un animal ? "un guépard !"
Quelles sont tes vacances rêvées ? "Dubaï"
Si tu devais emporter une seule chose sur une île déserte : "Une brosse à dent"
Quel héros aimerais-tu être ? "Spiderman"


Mohamed Bangoura

Né le 20 avril 2002 à Conakry (Guinée)
Nationalité : Française
Taille : 1,78m / poids : 65 kg
Poste : Ailier
Pied fort : Droit
Au FC Nantes depuis 2015
3 sélections en Equipe de France U16 et U17

Par L.R.