28 septembre 2014

Coup pour coup…

FCN - OL : 1-1 (0-0)

En match d√©cal√© de la 8√®me journ√©e, le FC Nantes a conc√©d√© le match nul sur le score de 1-1 face √† l'Olympique Lyonnais. Au terme d'un match plein o√Ļ les deux √©quipes se sont rendu coup pour coup, les Canaris sont parvenir √† revenir au score, gr√Ęce √† un p√©nalty de Jordan Veretout. Nantes occupe la 9√®me place au classement, au quart du championnat.

Pour conclure un marathon de trois matches en l''espace de huit jours, le FC Nantes accueillait l'Olympique Lyonnais, autre équipe en forme des dernières semaines qui restait sur un match nul au Parc des Princes, suivi d'un succès net (4-0) face au FC Lorient.

Johan Audel a apporté vitesse, technique et des centres

Si Michel Der Zakarian avait fait tourné son effectif lors du déplacement à Bastia en milieu de semaine, le technicien apportait une nouvelle fois du sang frais en alignant d'entrée Jordan Veretout, Johan Audel et Etay Shechter, tous trois ménagés mercredi. En défense, le technicien renouvelait sa confiance à Chaker Alhadhur, dans le couloir gauche.
En face, Hubert Fournier reconduisait l'équipe-type des dernières sorties, en 4-4-2 avec un milieu en losange.

D√®s le coup d'envoi, le FC Nantes se positionnait haut sur le terrain et pressait son adversaire, privil√©giant le passage dans les couloirs, notamment √† gauche o√Ļ Johan Audel et Chaker Alhadhur apportaient vitesse, technique et centres. A la r√©ception, Yacine Bammou √©tait tout proche d'ouvrir le score , sa frappe fuyant juste √† droite du cadre (4').
La réponse lyonnaise ne tardait pas avec un ballon dans le dos de la défense de Lacazette pour Fékir, à la lutte avec Issa Cissokho. Riou détournait en corner (9').

Kian Hansen intervient devant Tolisso

Qu'importe, Nantes poursuivait les efforts et les vagues offensives se multipliaient. Alejandro Bedoya, à la conclusion d'un centre de Yacine Bammou contré devant Etay shechter, trouvait Lopes (12') et Jordan Veretout croisait légèrement trop son tir sur un décalage de l'attaquant israélien (17').
Sur corner, Oswaldo Vizcarrondo parvenait à mettre le ballon en retrait pour la frappe d'Alejandro Bedoya, juste à gauche (26'). La demi-heure de jeu passée, Lyon se décidait enfin à passer à la vitesse supérieure. Sans toutefois se procurer d'occasion nette. Et c'est Nantes qui était encore tout proche de se présenter à la pause avec un avantage au tableau d'affichage. Mais la reprise d'Alejandro Bedoya à la réception d'un centre tendu de Yacine Bammou était repoussée par le montant de Lopes (42'). Non, Nantes manquait encore cruellement de réalisme…

Cruellement, car Nantes allait se faire prendre sur l'une des rares incursions lyonnaises dans la surface de Rémi Riou. Sur un coup franc de Lacazette, Koné s'extirpait de la mêlée pour tromper le portier nantais d'une tête au ras du montant : 0-1 (51').
Et ce n'est pas faute d'avoir été les plus dangereux au retour des vestiaires, Chaker Alhadhur voyant son tir des 25 mètres capté par Lopes (48').

Les Canaris se font surprendre sur coup-franc

Apr√®s quelques minutes difficiles √† dig√©rer la dure loi du football, les Canaris reprenaient leur marche en avant, port√©s aussi par les entr√©es en jeu de Goerges-K√©vin Nkoudou et Serge Gakpe. Les occasions se multiplient, Lyon ma√ģtrise son adversaire‚Ķ jusqu'√† ce contre de "GK", pouss√© dans la surface par Kon√©. Monsieur Rainville prend ses responsabilit√©s et d√©signe le point de p√©nalty.
Syndr√īme ou pas, Jordan Veretout s'avance‚Ķ et transforme la sentence : 1-1 (73'). La Beaujoire retrouve sa voix et portera l'√©quipe jusqu'au coup de sifflet final.

Jordan Veretout transforme la sentence et permet à Nantes de sauver l'essentiel

Le match deviendra alors plus décousu, pour le plus grand plaisir de tous. Les deux équipes se rendent coup pour coup, les joueurs repoussent leurs limites - à l'image de Jordan Veretout qui finira perclu de crampes, assisté par Umtiti - et font preuve d'une grande solidarité défensive.
Le score n'évoluera plus. A défaut de s'imposer, Nantes est parvenu à faire match nul - et surtout à revenir au score - face à un "gros" du championnat.
Les Canaris ont maintenant une semaine complète pour préparer leur prochain match - et surtout de recharger les batteries ! -, à Guingamp. Ce sera dimanche prochain, au stade du Roudourou.

LA FEUILLE DE MATCH

FC Nantes - Olympique Lyonnais : 1-1 (0-0)

8ème journée de Ligue 1
Dimanche 28 septembre 2014 - 17h
Stade de la Beaujoire - 26 077 spectateurs

Arbitre : Nicolas Rainville

Buts
Koné (51') pour Lyon
Veretout (73', sp) pour Nantes

FC Nantes
Riou - Cissokho, Vizcarrondo, Djilobodji (c), Alhadhur - Audel (Gakpe, 57'), Veretout, Hansen, Bedoya Aristeguieta, 77') - Shechter (Nkoudou, 57'), Bammou
Remplaçants : Dupé, Alhadhur, Deaux, B. Touré, Bedoya, Nkoudou, Aristeguieta.
Entra√ģneur : Michel Der Zakarian

Yacine Bammou à la lutte avec Umtiti

Olympique Lyonnais
Lopes - Jallet, Umtiti, Koné, Bedimo (Mvuemba, 78') - Ferri, Gonalons (c), Malbranque (Gourcuff, 74'), Tolisso - Fekir (Njie, 62'), Lacazette
Remplaçants : Gorgelin, Bisevac, Gourcuff, Danic, Mvuemba, Yattara, Njie
Entra√ģneur : Hubert Fournier

Avertissements
Alhadhur (66') et Bammou (76') pour Nantes
Fékir (37') pour Lyon

Par F.C.